L’espace, outil du changement

Décembre 2018 | Actualite

Technologie, innovation, design, stratégie, rendement, confort, flexibilité et durabilité sont les termes qui définissent le mieux les nouveaux espaces de travail. Ces environnements en évolution constante reflètent une nouvelle façon de voir et de comprendre le travail. Ils sont devenus des éléments clés pour un nouveau style de vie dans lequel fusionnent vie personnelle et vie professionnelle.

Dotés d’une esthétique qui s’éloigne  de plus en plus de celle que l’on associe la normalement aux bureaux traditionnels, mais qui cependant demeure proche des utilisations en lien avec le domaine domestique ou des loisirs, ces espaces éveillent déjà l’intérêt des architectes, des designers et des facility managers.

Des lieux au sein desquels la plupart d’entre nous passent une grande partie de leur quotidien. Ils influencent énormément notre santé tant sur l’aspect physique que mental et doivent répondre aux nouveaux besoins des entreprises et de leurs travailleurs. À l’instar des maisons, ils évoluent parallèlement aux besoins de leurs occupants, et les environnements de loisir et de distribution changent en fonction du public auxquels ils s’adressent. Il semble donc indispensable que les espaces de travail se développent en harmonie avec la philosophie de l’entreprise qu’ils hébergent.

Il est fondamental de concevoir l’espace de travail non pas uniquement comme un simple contenant, mais également comme une partie du contenu. Pour ce faire, le changement ne peut guère se limiter à l’environnement physique, car les entreprises doivent être disposées à modifier leur ADN et leur mode opératoire en accord avec leurs travailleurs et leurs clients. Flexibilité, mobilité, transparence ou collaboration sont des termes essentiels tant pour l’aspect spatial que du point de vue hiérarchique.

Il ne s’agit plus des traditionnels bureaux fermés ni de l’open space tant réclamé il n’y a pas si longtemps encore : désormais, les espaces de travail exigent des solutions personnalisées qui encouragent la créativité et le bien-être de leurs utilisateurs.

Définir un stratégie de travail qui réponde aux besoins des entreprises, tel est l’objectif des architectes, facility managers et designers se sont fixés lors de la planification de ce type de projets. Un processus dans lequel l’espace et l’entreprise doivent avancer en parallèle, et qui va bien plus loin que les solutions généralistes qui étaient appliquées jusqu’à maintenant. Chaque entreprise est un monde, et les bureaux d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux d’hier ni avec ceux de demain.

La seule façon de  concevoir un espace de travail à haut rendement pérenne est de le rendre flexible, polyvalent et personnalisable. Des environnements conjuguant collaboration, concentration, apprentissage et socialisation, et que permettent à chaque employé de choisir où, comment et quand il veut travailler.

Comment transformer l’espace de travail en outil du changement qui puisse attirer et retenir le talent, tout en améliorant la productivité et accroître le bien-être de ses travailleurs ? Ce point constitue l’un des aspects qui donnent le plus matière à réfléchir aux entreprises. Pour réussir à transformer celles-ci et à les rendre plus efficaces et rentables à travers leurs espaces de travail, les professionnels en charge de cet aspect doivent travailler main dans la main avec les entreprises et leurs travailleurs. D’autre part, outre l’espace architectural, le lieu de travail est également concerné par le mobilier et l’éclairage. Ces éléments sont capables d’améliorer les conditions de travail physique de leurs utilisateurs, d’ailleurs, facility managers et entreprises de mobilier en disent long sur eux.

Même les paysagistes ont leur mot à dire dans ces projets au sein desquels la végétation occupe un rôle fondamental, à travers plantes et jardins verticaux qui ont cessé d’être de simples éléments ponctuels pour construire de véritables oasis naturelles. Il s’agit de créer une nouvelle expérience utilisateur au moyen d’éléments autour desquels s’articulent les espaces, tels que le mobilier, la végétation, la lumière, les couleurs et les textures.

Au-delà du mobilier, de l’éclairage ou de la végétation, la technologie s’érige en élément clé du changement que l’on retrouve dans la façon d’interpréter l’espace de travail.

Les bureaux ne se définissent plus en tant qu’environnements physiques, ils deviennent des entités qui transgressent le temps et les lieux, où la communication entre équipes de travail dispersées géographiquement, l’innovation, le télétravail, les stimuli sensoriels ou les écrans d’information partagée pour promouvoir l’interaction et l’apprentissage sont fondamentaux. Actuellement, les nouvelles technologies effacent les limites entre lieux de vie, travail et loisirs, et requièrent de nouveaux professionnels capables de faire face à des projets complexes qui impliquent l’espace en lui-même, mais également les personnes, les processus et les technologies.

Dans cette optique, il est crucial de pouvoir identifier les besoins des entreprises et de leurs travailleurs, afin de planifier le projet d’architecture depuis une perspective globale, en parallèle avec un processus d’implantation du mobilier et de l’éclairage. En effet, jusqu’à une date récente la conception des bureaux se basait sur la quantité de poste de travail, de bureaux et de salles de réunion, désormais l’élément clé est sa qualité. Une qualité de l’environnement de travail qui porte de manière implicite la productivité et le bien-être de ses employés, à travers des espaces vivants en mouvement constant, dans lesquels il ne s’agit plus d’accumuler des mètres, mais bien d’améliorer leur gestion

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Home Actualite L’espace, outil du changement