Territoire, tradition et spécialisation de production au service de l’innovation

Territoire, tradition et spécialisation de production au service de l’innovation

Mai 2018 | Actualite

Alors que ces derniers temps, on ne parle plus que des clés pour entreprendre avec succès, ou de l’innovation comme l’un des éléments fondamentaux pour toutes les affaires commerciales afin de conserver une capacité différentielle dans les marchés, une petite région située au cœur de la province d’Alicante, que l’on surnomme populairement la vallée du jouet du fait de sa tradition industrielle dans ce secteur, et nommée la Foia de Castalla de manière officielle, a su montrer comment un territoire peut concevoir son propre développement avec succès, à travers l’engagement direct de tous les agents sociaux et économiques qui le composent.

Dans le territoire de la Foia de Castalla, la surface industrielle occupe plus de 5 millions de m2 divisés en plusieurs zones industrielles appartenant aux quatre communes qui composent la région : Ibi, Castalla, Onil et Tibi. Les avantages concurrentiels de la Foia de Castalla proviennent de sa capacité d’adaptation, de sa structure de PME, de ses connaissances spécialisées et de son savoir-faire en matière de production, qui lui permettent d’arborer une polyvalence industrielle, d’après l’étude menée par la professeure María Dolores Pitarch, de l’Université de Valencia.

 Foia de Castalla

Foia de Castalla

Cette adaptabilité est issue de la promotion des secteurs qui occupaient auparavant des fonctions auxiliaires dans leurs systèmes respectifs de production locale (caoutchouc et plastique, produits métalliques) et qui sont devenus des activités de base liées à des chaînes de valeur.

L’offre de produits et de processus industriels s’est étendue vers divers secteurs de production, car ils disposent désormais de la technologie et des qualifications requises pour le faire. Cette diversification industrielle est le tremplin de nouveaux projets bénéficiant d’une plus grande valeur ajoutée, dotés de plus de rigueur technique et pouvant être appliqués à des secteurs tels que la construction, l’emballage, l’automobile, le meuble, et à d’autres secteurs émergents comme la robotique ou l’aéronautique, signalent Josep Antoni Ybarra y María Jesús Santa María Beneyto, dans leur recherche portant sur l’industrialisation de la région.

Dans ce scénario, la qualification du capital humain en matière de connaissances comme en matière de compétences, constitue l’une des demandes de l’industrie envers les politiques publiques, car elle est considérée comme un élément primordial pour la croissance et l’innovation. De ce fait, elle englobe une formation professionnelle de qualité, adaptée à la réalité des entreprises et qui se développe d’une part, à travers le soutien en faveur de divers établissements scolaires disposant de cycles de formation à orientation industrielle de la région, et d’autre part, à travers la promotion d’activités et de recherches réalisées conjointement par des universités (Campus de Alcoy de l’UPV, l’Université d’Alicante et l’Université Miguel Hernández) et des entreprises.

La collaboration des centres de formation et des institutions a contribué au développement industriel de la Foia, en s’appuyant sur la création de divers instruments de soutien en faveur de l’industrie, formée principalement par un réseau de lycées technologiques sectoriels (AITEX et AIJU) et par une batterie de programmes d’aides aux entreprises à travers des actions de modernisation, d’innovation technologique ou de formation. L’un des programmes qui ont été le plus développés au cours de ces dernières années et qui ont entraîné un essor important est le programme Castalla Emprende (Castalla entreprend), un parti-pris en faveur de l’esprit d’entreprise, de l’innovation et de la croissance des entreprises du territoire. Il est organisé conjointement entre la Mairie et l’Université Miguel Hernández d’Elche et parmi toutes les activités qu’il propose, le programme rend hommage à Vicent Berbegal, d’Actiu, à l’occasion de ses 50 années de parcours d’entreprise.

Par rapport à tout cela, Berbegal remarque que « la formation doit jouer un rôle de premier plan dans la stratégie d’entreprise. La promotion des études techniques professionnelles et universitaires est fondamentale, de plus elles peuvent associer à l’apprentissage d’autres capacités qui s’avèrent tout aussi nécessaires, telles que le leadership, la collaboration ou la créativité »

La région a su trouver la formule qui permet la promotion de son territoire en associant une image d’industrie avancée à la qualification spécialisée, la qualité et l’innovation. Cette combinaison a contribué à son positionnement sur la carte concurrentielle du marché national et international, tout en attirant les investisseurs, en créant des emplois et en améliorant la qualité de vie des citoyens de la région. Une voie ouverte par un groupe d’entrepreneurs de première génération, dans les années 70, fabricants de jouets pour la plupart, et qui surent prendre des risques, innover et avoir une vision du futur suffisamment large pour construire les bases pour ceux qui aujourd’hui reprennent le flambeau de l’esprit d’entreprise.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Home Actualite Territoire, tradition et spécialisation de production au se ...