De nouveaux espaces, émotionnels et transversaux

Avril 2018 | Actualite

Deux facteurs conditionnent et redéfinissent les nouveaux intérieurs : d’une part, la dilution de la ligne qui séparait traditionnellement les espaces de résidence, de travail et de loisir, et d’autre part, un parti-pris qui s’affirme de plus en plus en faveur des distributions flexibles et reconfigurables. Des environnements bien plus 'humanisés', conçus autour du bien-être de leurs utilisateurs, et dans lesquels la lumière –qu’elle soit naturelle ou artificielle– et la couleur jouent un rôle fondamental, tant d’un point de vue sensoriel que psychologique. Ce sont deux aspects interdépendants et directement reliés l’un à l’autre, leur l’impact sur le moral des personnes conditionne la perception de l’espace et des objets –en agissant même sur les dimensions et les textures–, et pour leur choix, il est indispensable d’effectuer une étude complète qui prenne en compte à la fois les utilisateurs, l’activité réalisée et les sensations qu’ils sont censés procurer. À travers une utilisation de la lumière et de la couleur qui n’est jamais fortuite, ces espaces polyvalents et pleins de nuances obtiennent les effets désirés chez ceux qui les occupent, en inspirant, en communiquant, en détendant, en surprenant ou en stimulant.

@CasaDecor

@CasaDecor

Mais au-delà des utilisations et des distributions, la transversalité est également présente dans les formes et les matières, car celles-ci ne sont plus associées systématiquement à tel espace ou telle fonction. Des tissus au touché velouté qui ne sont plus seulement destinés au capitonnage, mais qui habillent aussi des parements verticaux ; des franges qui revêtent meubles et accessoires ; des pierres que l’on emploie habituellement pour les sols et qui ornent désormais tables, îlots de cuisine ou chevets. Cette dilution des limites, en concordance avec l’amincissement progressif de la barrière qui sépare la vie de famille de la vie professionnelle et du temps de loisir, mise sur un design ouvert et flexible, où l’intérieur et l’extérieur cohabitent. C’est une tendance dont les plantes sont en partie responsables, car elles règnent sur la plupart de ces espaces, et leur rôle ne se limite pas à la simple décoration : elles humanisent, illuminent, réjouissent, oxygènent, distribuent et organisent les lieux qu’elles occupent.

Le pouvoir de la lumière et de la couleur dans la création d’espaces

@CasaDecor

@CasaDecor

La 53e édition de Casa Decor a permis d’apprécier tout cela et bien plus encore. Le salon, qui s’est tenu entre le 15 février et le 25 mars 2018 à Madrid, a su démontrer une fois de plus la bonne santé de la décoration et du design d’intérieur. Actiu, en compagnie de l’École Universitaire du Design, de l’innovation et de la Technologie, l’ESNE, d’entreprises de la taille de Finsa, Fluvia, Simon, Vives Cerámicas, NMC et de El presente perfecto, était présente dans le lounge principal –baptisé Espace Procolor, en hommage à son sponsor–, et elle a pu constater de visu les pouvoirs de la couleur et de la lumière sur la transformation des espaces, et la façon dont celles-ci influencent la perception de l’environnement, et ce parfois de façon presque 'invisible'.

@CasaDecor

@CasaDecor

Les étudiants issus des quatre années aboutissant au diplôme de Design de l’ESNE, ont conçu puis construit à partir de la peinture cet espace de détente dans lequel les visiteurs ont pu profiter d'une pause bien méritée. D’ailleurs, comme le souligne María Antón-Barco, coordinatrice du projet et directrice du diplôme de Design d’intérieur de l’ESNE, c’est un environnement fait « pour être utilisé et pas seulement pour être contemplé, et qui se transforme en lieu de rencontre au début de la visite, puis en lieu de détente à la fin de la visite». Grâce à un mur original fabriqué à partir de divers échantillons de matières de Finsa qui ont été mécanisés dans le laboratoire de fabrication numérique de l’école, l’Espace Procolor a fait du bois de rose la couleur dominante de l’événement. Une tonalité à la fois subtile et chaleureuse, inspirée par les qualités tactiles du bois traditionnel, qui abrite un univers serein et détendu, en opposition totale avec le monde 'réel’ toujours plus rapide et fugace.

« Nous ne prenons pas conscience du pouvoir que détient la peinture dans la transformation des espaces dans lesquels nous vivons et travaillons » font remarquer les auteurs du projet, motivés par le désir de transmettre le pouvoir de changement de la lumière et de la couleur opérant sur les espaces de vie et de travail, ainsi que leur pouvoir thérapeutique. Ce sont les entreprises Fluvia –responsable de l’éclairage– et Simon –chargée des mécanismes de la lumière–, qui ont permis à l’installation de démontrer la façon dont les systèmes de régulation de l’éclairage modifient et conditionnent la perception de la couleur et par là même de l’espace.

@CasaDecor

@CasaDecor

Le bois de rose, un confort et un bien-être sans genre

Élue couleur de l’année 2018 par Akzonobel, la multinationale dont dépend Procolor, le bois de rose rejoint ainsi le rose quartz, qui a été couleur de l’année 2016 de Pantone, et le Millennial pink –également surnommé tumblr pink du fait de sa présence dans les réseaux sociaux–. Toutes ces couleurs se sont clairement affichées au cours de ces dernières années, notamment dans des secteurs aussi divers que la technologie, l’architecture, le design d’intérieur, la mode et même la gastronomie. Des tons doux et harmonieux, dont la plupart s’inspirent de la nature, et qui permettent de diffuser une atmosphère de bien-être et de détente destinée à l’utilisateur.

« Face à des conceptions culturelles surannées qui stipulaient que le rose était une couleur féminine, le rose choisi pour le lounge principal de Casa Decor est perçu comme une couleur sans genre, ou plutôt comme une couleur orientée vers un genre plus fluide » explique María Antón-Barco, qui souligne à quel point cette couleur est utilisée dans le design d’intérieur lorsqu’on souhaite y apporter confort et chaleur. Une enveloppe neutre qui s’associe à la perfection aux autres couleurs employées : le bleu du soft seating Bend d’Actiu, pour apaiser et calmer les tensions, et le vert des plantes, qui fait entrer la nature à l’intérieur.

@CasaDecor

@CasaDecor

La barrière qui sépare espaces et utilisations est de plus en plus ténue

Avec le mur de l’ESNE en toile de fond et entouré de part et d’autre par de nombreuses textures, couleurs et formes, Bend a présidé l’Espace Procolor. Ce design modulaire et non conventionnel a été pensé à l’origine pour des espaces de rencontre et de socialisation au sein des espaces de travail, mais il a su démontrer sa grande polyvalence grâce à une capacité d’utilisation dédiée sans distinction aux espaces publics comme aux zones d’attentes ou de loisir. Bend a été conçu par Stone Designs, et a été développé dans l’idée d’apporter du mouvement et de la vie. « C’est une collection qui jalonne les espaces pour générer différentes zones de détente adaptées à tous les utilisateurs », expliquent ses concepteurs.

Bend est composé de modules, formes, structures et finitions très divers ‘en orbite' dans l’espace, et il s’accorde parfaitement avec l’esprit d’une intervention créée à partir de la philosophie 'think, make and share', où les produits possèdent des certifications bio et une vocation de durabilité affirmée. « L’ESNE a conçu une installation éphémère, qui tente de réfléchir sur les espaces de collaboration et de socialisation à travers des éléments qui diluent les limites séparant la vie de famille des loisirs et de la vie professionnelle. Pour ce faire, il était indispensable de créer un espace 'en mouvement', flexible et reconfigurable, à partir des couleurs et des textures qui séduisent et qui inspirent les Millennials », souligne Soledat Berbegal, conseillère et directrice de la communication d’Actiu.

@CasaDecor

@CasaDecor

Ainsi, le design et la décoration d’intérieur avancent en accord avec les tendances sociales et culturelles les plus actuelles, directement influencées par les avancées technologiques et davantage de mobilité et de collaboration et misant sur la suppression des barrières, qu’elles soient d’ordre physique, émotionnel ou virtuel. Il ne s’agit plus de concevoir des lieux et des objets exclusivement dédiés à une utilisation ou à un espace unique, il s’agit plutôt de créer des options et des alternatives que l’utilisateur puisse adapter à ses besoins. Des espaces faits pour travailler et se détendre, à usage collectif ou individuel, dotés d’un mobilier flexible et polyvalent, et qui se déploient autour du bien-être de ceux qui les occupent.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Home Actualite De nouveaux espaces, émotionnels et transversaux