Design d'économie circulaire et architecture durable

Mars 2022 | Actualite

Le showroom madrilène d'Actiu a accueilli le tiers des événements organisés par firme à l'occasion du Madrid Design Festival. Cette rencontre s'est axée sur l'économie circulaire, la durabilité et les nouvelles méthodes de travail. Actiu en a profité pour présenter sa nouvelle chaise créée par ses designers italiens du studio Archirivolto Design. De plus, l'événement a pu compter sur la présence de Carlos Lamela (cofondateur et président de Estudio Lamela) et l'école universitaire de design ESNE.

Actiu travaille depuis un certain nombre d'années sur des principes tels que la création de solutions d'équipements à la fois polyvalents et durables, à partir de procédés de fabrication innovants, basés sur un investissement dans des moules et la suppression du formaldéhyde dans les plateaux.

Cette philosophie, comme le souligne Soledat Berbejal , conseillère et directrice de réputation de marque, « est au cœur du parc d'affaires Actiu, qui se situe à Castalla. Et c'est de là que nous apportons à la planète une autre façon de concevoir, fabriquer et produire, du point de vue de l'industrie ».

Intemporelle, polyvalente, robuste, évolutive et, surtout, durable (tant au niveau des matériaux que du concept), telle est la chaise Fluit. Elle a été présentée au public par la designer Matilde Sessolo et l'architecte senior Giacomo Fimia d'Archirivolto Design, le studio fondé il y a près de 40 ans par Marco Pocci et Claudio Dondoli à Colle di Val d'Elsa. 

« Le principe fondamental de la conception de cette chaise est la durabilité. Cet aspect est en accord avec la philosophie du parc technologique Actiu et la philosophie de travail d'une entreprise qui prend soin des matériaux et tient compte de l'innovation technologique », explique Matilde Sessolo

Elle souligne également la différence entre l'écologique et l'éco-responsable, et l'importance de créer des produits durables tout au long de leur processus de conception et de fabrication, ainsi que de leur utilisation et de leur réutilisation ultérieure.

« La conception et la fabrication de Fluit ont donné lieu à des recherches très intéressantes sur les matériaux à utiliser, en commençant par les déchets de la mer et en finissant par des caisses de fruits mis au rebut dans une zone proche du siège d'Actiu. Une initiative en ligne avec la philosophie de production locale d'Actiu, basée sur des matériaux récupérés », précise Giacomo Fimia. Selon lui, il est essentiel de créer des produits qui résistent au temps qui passe tout en étant d'origine durable.

Fruit de l'engagement d'Actiu en faveur des nouveaux talents, à travers la collaboration entre entreprises et écoles de design, Fluit a été réinterprétée par des étudiants de l'ESNE à travers une scénographie retraçant son origine et son processus de création.

Dirigé par l'enseignant de la matière Carlos Vivó, le projet de l'équipe composée d'Alejandro Guede, Marta Sanz, Marta Mesquida et María Menéndez a été choisi parmi toutes les propositions soumises par les étudiants de la matière Scénographie du diplôme de design d'intérieur de l'ESNE. "Des initiatives comme celles-ci permettent aux étudiants de relever des défis réels, qu'ils peuvent mettre en pratique et dans lesquels ils se rendent compte à quel point les délais sont serrés", souligne Rocío Sancho Alambillaga, porte-parole et directrice du master en design d'intérieur à l'ESNE.

Pour conclure l'événement, Soledat Berbegal s'est entretenue avec Carlos Lamela, pour qui le design englobe tout. Du petit objet quotidien, comme une cuillère, à la grande entité, comme la ville. Il rappelle comment son père, fondateur du studio, commençait déjà à parler de qualité de l'air et d'aspects dont personne ne se souciait à l'époque, dans les années 70. 

« Quand personne ne parlait encore d'écologie, mon père était un écologiste convaincu. Il a introduit le mot « naturaliste » et écrit le traité « Cosmoïsme et géoïsme », raconte l'architecte.

Il précise d'ailleurs que cette vision a fortement influencé les décisions d'un studio qui tient compte de la relation entre l'entreprise et l'architecture. Outre le travail en équipe où, comme le souligne Lamela lui-même, « les nouvelles technologies permettent de travailler à distance de manière très productive, et les modèles de travail adoptent une flexibilité bien plus importante, tant en matière d'organisation et d'horaires que de flexibilité spatiale ».

« La pandémie nous a fait réfléchir à des aspects auxquels nous pensions depuis longtemps, sur les nouvelles habitudes de vie et les nouvelles méthodes de travail. Mais elle nous a fait également réfléchir sur d'autres, qui sont liés à la durabilité et que nous avions déjà perdus, comme l'aération naturelle », ajoute Lamela.

Carlos Lamela dernier pointe le changement de mentalité de la société en faveur d'environnements plus naturels, d'espaces extérieurs, d'une meilleure qualité de l'air, d'une plus grande flexibilité et de transports plus propres dans la ville.

Vicente Berbegal, fondateur et président de Actiu, a clôturé une rencontre où, selon ses propres termes, « nous avons tenté de transmettre la perspective d'un processus durable, d'un concept de production à la vie réelle ».

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Contacter

Veuillez sélectionner une catégorie pour votre demande.

Choisissez votre cas
Home Actualite Design d'économie circulaire et architecture durable