Le bureau du futur, qui marque la tendance ?

Mars 2017 | Actualite

Qui décide du futur des bureaux ? Il ne fait aucun doute que l’accès global à la communication, la technologie et le travail des architectes et des décorateurs d’intérieur influent de manière directe sur l’équipement et la manière dont la conception des bureaux est proposée. Mais cette conception est-elle vraiment efficace pour le quotidien dans un espace de travail ?

Le Grupo Vía, en collaboration avec Actiu, a organisé la seconde édition de Workplace Strategy au Showroom Actiu de Barcelone.

Un véritable thermomètre qui mesure les réussites et les échecs avec des cas réels et permet, en grande mesure, de comprendre quelles sont les nouveautés les plus employées dans la conception de bureaux et le rôle joué par le mobilier dans ces espaces.

La société a changé : on communique, se déplace, s’organise, dirige différemment de ce que l’on pouvait constater il y a quelques années. Par conséquent, l’entreprise doit en faire de même. Chaque entreprise est un monde. Et chacune a des besoins différents, selon sa nature de production, de façon de s’organiser, sa taille et les besoins des personnes tels que leur bien-être et leur productivité, très en ligne avec Cool Working d’Actiu, qui mise sur la génération d’espaces pour la collaboration, l’apprentissage, la concentration et la détente à travers le mobilier.

Alberto Gil, de Batlleiroig Arquitectura, en sait beaucoup sur le sujet. Ses projets pour des grandes entreprises telles qu’Inditex, Gallina Blanca, Interface ou la Generalitat Catalana, sont toujours de grande envergure, avec un grand nombre de personnes impliquées et plusieurs variables en jeu. « Dans les grands projets, la vision holistique est fondamentale car elle nous permet de coordonner toutes les équipes de travail qui interviennent pour générer un résultat conforme aux attentes et aux véritables besoins des travailleurs », a expliqué l’architecte.

« Il y a sept concepts clés dans chaque projet : une approche holistique, l’optimisation des ressources, la recherche de toits élevés, la durabilité logique, la biophilie et l’environnement sain, fuir l’uniformité des espaces et l’importance du lieu où sont construits les bureaux », Alberto Gil de Batlleiroig Arquitectura.

Dans le cas d’Alfredo Arriba, d’Alfredo Arribas Arquitectos Asociados, sa réussite se base sur le fait de donner une nouvelle vie à des bâtiments à l’abandon. En effet, cela fait dix ans qu’il travaille dans la réhabilitation du vieux bâtiment moderniste de La Rotonda en San Gervasi de Barcelone qui abrite actuellement des bureaux. « En tant qu’architectes, nous avons essayé de rafraîchir une architecture abandonnée avec de nouvelles utilisations et un respect total des éléments du passé. Et de créer des bureaux dans un espace privilégié marqué par une forte identité de marque qui, de plus, rend la splendeur perdue à ce bâtiment mythique », expliquait-il.

« Rafraîchir une architecture abandonnée avec de nouvelles utilisations et un respect total des éléments du passé ». Alfredo Arriba.

Pour Emilio Ollé d’Instaldeco, par exemple, “« différentes études démontrent l’importance et l’effet positif de créer différentes zones au bureau, avec des tables organiques, des tables réglables en hauteur, des zones de travail collaboratives, un phone box, une focus room, des salles de créativité ou des zones de repos conçues avec des matériaux naturels, recyclés et acoustiquement insonores, qui favorisent la productivité et renforcent la sensation de foyer », expliquait-il.

Au cours de la journée, de nouveaux projets internationaux ont été présentés. Ils ont été développés depuis Barcelone, comme par exemple le nouveau siège social pour Kawneer à Montpellier (France), mis en place par Alotark. Le membre fondateur de ce bureau, Koldo Crespo, a dévoilé les points clés de ce grand ensemble de logistique et de bureaux implanté en France, où le travail a été effectué dans un souci de sécurité, de rendement, d'image, de transparence, de stakeholders et de durabilité. Au cours de la conférence, Crespo a également analysé la façon dont aujourd'hui les bureaux traditionnels se sont reconvertis en édifice expérimental grâce à l'application des concepts de retail ainsi qu'à travers la recherche de bureaux à caractère plus domestique, axés sur l'employer branding, l'expérience de l'espace et sur la rétention dans la mémoire. Pour sa part, la jeune équipe Bloomint Design, Caroline Savin et Manu Bauza, ont transmis des clés telles que « l’expérience, l’innovation et la communauté » en misant sur les nouvelles utilisations et un espace flexible avec des espaces sociaux et des espaces de travail qui se différencient par des zones corporatives et des zones pour l’introspection et l’interaction avec la communauté.

Sur ce point, la plupart des intervenants ont souligné l’importance de créer des espaces flexibles, fonctionnels, pratiques et au goût des personnes qui en font usage. D’ailleurs, Albert Giralt, CEO de Prodeca Barcelona, a considéré que les tendances au bureau vont vers “« des espaces plus ouverts, une décoration éco-friendly, des espaces relaxants, des réunions productives et avec des accessoires et du mobilier multifonctionnels ». Pour sa part, Stefano Colli, architecte et membre fondateur de SCAD Proyectos, a dévoilé sa vision sur l'aménagement intérieur dans l'entreprise à travers ses travaux pour Gustavo Gili, E-Binari, Banco Madrid ou Joan Gaspar, qui reposent sur une recherche de l'équilibre entre la raison (efficacité, durabilité, viabilité et rentabilité) et l'émotion (beauté, esthétique et style).

Mind The Gap a proposé de réfléchir sur des thèmes liés à la gestion et au développement de l’employé au sein d’une organisation. La clé réside dans les personnes. « Aujourd’hui plus que jamais, partager et sympathiser est fondamental. Tout comme changer les modes classiques d’organisation », expliquait Sergi Corberó, CEO de ce cabinet de conseil. À cet égard, le mobilier a beaucoup à apporter, avec des espaces ouvertes de travail pour mettre l’employé au cœur des préoccupations.

En définitive, tous se sont mis d’accord sur l’importance de créer différentes ambiances, définir des solutions sur mesure pour chaque client, combiner raison et émotion (beauté, esthétique et style) dans l’espace, en conjuguant des éléments tels que le mobilier, l’éclairage ou le sol pour apporter du confort et obtenir ainsi des organisations plus efficaces.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Home Actualite Le bureau du futur, qui marque la tendance ?