Le Design en période de Covid

Mars 2021 | Actualite
Durabilité, design, technologie, artisanat, économie, personnes, communication, flexibilité, changement, incertitude..., voici quelques-uns des termes les plus entendus cette année. Douze mois de profondes transformations écologiques, démographiques et sociales, qui ont accéléré l'arrivée d'une réalité pleine de défis, de difficultés, mais aussi d'opportunités. Une case vide pour repenser le monde à partir d'une approche multidisciplinaire qui permet de réinventer de nouveaux modes de vie, de travail et de relations.
La situation pandémique a démontré la capacité du design à résoudre de nouveaux problèmes, non seulement en tant que lien entre la société et son environnement, mais aussi en tant que facteur de changement dans une industrie qui allie les métiers traditionnels à une technologie de plus en plus écologique et durable. Instrument fondamental de la reconstruction du système économique actuel, le design doit cesser d'être différenciant, unique et exclusif pour s'intégrer dans la vie des gens à travers des objets facilement accessibles et fonctionnels qui apportent valeur et bien-être. Des solutions honnêtes et intemporelles, qui, alliant créativité, technologie et ingénierie, placent les utilisateurs au centre.
Combinant différentes disciplines, cette nouvelle façon de repenser le monde s'engage à agir localement pour résoudre les problèmes globaux, à partir d'un idéal éthique et durable qui allie esthétique et fonctionnalité. S'il y a des années, le monde numérique était le grand défi, c'est maintenant l'écologie et l'économie circulaire, depuis le processus de conception à celui de production, comme au niveau de l'utilisateur. Éveiller la conscience écologique chez le consommateur, à travers des designs qui en fin de vie utile peuvent se décomposer et réintégrer le système, est de la responsabilité des entreprises et des professionnels du secteur.
De nouveaux modèles de travail, plus collaboratifs, créatifs et respectueux de l'environnement, des changements dans les méthodes de production et des formes de mobilité plus durables sont les protagonistes de la «nouvelle normalité». Une réalité à laquelle les maisons contemporaines ont dû s'adapter, comme des espaces multifonctionnels qui fonctionnent à la fois comme des bureaux, des écoles ou des espaces de jeux, de relations et de divertissement. Des solutions improvisées, avec des tables à manger qui deviennent des bureaux partagés pour travailler et étudier, ou des salons convertis en gymnases, ont mis en évidence le rôle du design comme outil fondamental pour apporter des solutions innovantes.
À petite échelle dans la maison, et à plus grande échelle, celle de la ville, le Covid a signifié un changement de concept dans les modèles acceptés par tous jusqu'à présent. Une nouvelle forme de relation entre le public, le semi-public, le semi-privé et le privé, qui à l'échelle urbaine se traduit par des formes nouvelles et plus saines de mobilité et d'utilisation de l'espace libre. Intégrer la société dans le processus de conception et mettre l'humain au centre du projet est essentiel pour construire des villes durables, avec des espaces flexibles et réversibles qui multiplient les surfaces destinées au citoyen, renforcent la connexion et améliorent leur qualité de vie.
Acteur de la création de structures flexibles apportant des solutions à court et long terme à des enjeux transversaux tels que le climat, l'avancée technologique ou le bien-être social, le design est un outil clé pour pouvoir évoluer vers de nouveaux scénarios d'avenir qui améliorent la vie des gens et stimulent la croissance économique. En plus de produire des objets, de transmettre des messages, d'apporter de la valeur et du bien-être, le design occupe déjà un rôle très important dans les processus et les organigrammes des entreprises, où culture et stratégie vont de pair. Levier d'innovation et de croissance, il s'agit de valoriser le caractère transformateur du design dans la société et l'industrie, en tant que stratégie pour joindre technologie, économie et créativité. Élever la culture du design et en faire un label de différenciation, qui ajoute de la valeur, mais génère aussi de la rentabilité, est déjà le défi de nombreuses entreprises.

Cette année encore, le Madrid Design Festival réfléchit à tout cela, dans une édition atypique qui a Valence comme ville invitée. Celle qui sera la Capitale Mondiale du Design en 2022  participe avec 'Valencia Pavilion. The Future is Design', une exposition organisée autour de cinq domaines différents qui passent par l'économie circulaire, l'industrie et l'artisanat contemporain, le design et l'art, la technologie et l'économie transformatrice.  Actiu en fait partie avec  Karbon, la chaise ultralégère en fibre de carbone et conçue par ITEM DesignWorks qui innove et explore de nouveaux matériaux, formes et procédés qui garantissent le respect de l'environnement et la création d'espaces qui prennent soin de ceux qui les utilisent.

La science des matériaux émerge ainsi telle, une `nouvelle technologie' qui libère une nouvelle dimension esthétique et fonctionnelle, où l'obsession de la forme cède la place à des aspects plus sensoriels et tactiles qui, comme la gravité ou la matérialité, font directement appel à l'imagination et aux émotions. L'innovation, l'ingénierie, les procédés et les matériaux sont essentiels si nous souhaitons évoluer vers une économie circulaire et une écoconception durable avec la planète et la société. 

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Contacter

Veuillez sélectionner une catégorie pour votre demande.

Choisissez votre cas
Home Actualite Le Design en période de Covid