Les nouvelles tendances de la décoration d'intérieur : la chaleur de la maison traverse les murs

Les nouvelles tendances de la décoration d'intérieur : la chaleur de la maison traverse les murs

Juillet 2016 | Actualite

Ces dernières années, il y a une révolution dans le monde du design et de la décoration d'intérieur. Pendant des années, les décorateurs et les architectes se sont efforcés de créer des maisons accueillantes, qui reflètent la personnalité de ses occupants, qui soient un refuge de bien-être. La démocratisation du design, de la décoration d'intérieur et le soutien des médias spécialisés ont permis à ces tendances de toucher tous les publics.

Aujourd'hui, nous vivons une nouvelle étape. Cette même chaleur et ce confort que nous ressentons dans nos propres maisons traverse les murs pour atteindre tous les secteurs : les bureaux, les hôtels, les hôpitaux ou les écoles. Nous voulons des lieux où l'on se sente bien, où il y ait quelque chose de nous-mêmes dans l'espace autour de nous. Et les entreprises commencent à concevoir le design comme l'outil clé qui apporte cette valeur ajoutée à leur affaire.

Tout cela a été débattu à « Contrat, doux Habitat », une table ronde qui s'est tenue lors de la dernière édition de CasaDecor et organisée par Actiu.

Cet événement a eu lieu dans son Auditorium, un espace équipé par Actiu et conçu par les étudiants de l'école ESNE, qui ont obtenu une Mention spéciale du jury pour « la résolution d'un espace complexe de manière efficace et esthétique, en utilisant pour cela des matériaux simples mais fonctionnels (sisal, feuilles de contreplaqué, fils, etc. ) qui favorisent l'acoustique du local »

Les hôtels : foyer du voyageur, où la différence se marque par le design et la technologie


Les hôtels sont en train de vivre une révolution dans leur conception intérieure. Ces espaces ont compris l'importance de créer des expériences, des environnements qui favorisent le repos et le délassement, mais qui apportent aussi une valeur ajoutée à leurs visiteurs. Créer des environnements, des atmosphères, créer des espaces confortables ou garantir des expériences hautement personnalisées. 

Un exemple clair en est la chaîne d'hôtels espagnole NH Hotel Group. « Depuis trois ans, nous réorganisons l'intérieur de nos hôtels avec un investissement de 250 millions d'euros, qui comprend environ 9 000 chambres où s'unissent la technologie et le bien-être », nous dit Maria Arboledas, architecte et responsable de l'Espace d'Architecture, produit et innovation du groupe. « Nos espaces marient le bien-être avec les nouvelles technologies, en dessinant des espaces pour différents usages, comme cela se produit au bureau : lieu de concentration, de conversation, de relaxation... et tous équipés de la technologie du futur, avec des téléviseurs ultra haute définition, des chargeurs sans fils et une connectivité maximale, parmi beaucoup d'autres aspects. Le changement de stratégie a été la clé : mettre l'accent sur la qualité et non sur la quantité. Et les résultats sont très positifs, à la fois par le nombre et la satisfaction des clients », conclut M. Arboledas.

Les bureaux : à la maison ou au travail ?


Les bureaux sont notre deuxième maison. Nous avons besoin de travailler, mais aussi d'avoir une vie sociale, de discuter et de collaborer à nos postes de travail. Ainsi, les anciens modèles de postes individuels et opérationnels évoluent en se combinant avec d'autres, plus ouverts et partagés. Des espaces comme la cuisine, les salles communes ou les espaces extérieurs prennent un nouveau rôle pour donner à leurs occupants une occasion de délassement et de détente. Encore une fois, la maison se fait une place dans ces espaces, et avec elle, la détente et le bien-être, ce qui débouche sur la productivité et à l'efficacité.

Jose Antonio Alonso, du cabinet Arinni , en sait long là-dessus Son expérience dans les projets à la maison, au bureau et dans la vente, remonte à vingt ans. « Ces dernières années, on demande des espaces polyvalents. À la maison comme dans les bureaux ou les magasins, on nous demande de la fonctionnalité : penser à l'utilité en plus de l'esthétique. Les gens veulent des espaces pour travailler, mais aussi pour avoir des moments de concentration ou de relaxation. Dans les bureaux, des postes opérationnels associés à des espaces meublés avec des canapés et du mobilier de maison, où les employés peuvent avoir des moments plus détendus. Dans les magasins, de petits espaces où les gens peuvent aussi s'asseoir et se reposer. Tout est lié, et le concept de maison touche tous les domaines », explique ce designer d'intérieur cantabre installé à Madrid. 

Jean Porsche est un architecte et décorateur mexicain qui a passé plus de 20 ans dans la décoration d'espaces résidentiels et de contract. Son premier travail dans les bureaux a été d'intégrer à un espace de travail une maison, créant ainsi un espace pour la conciliation. « Pendant des années, un décorateur de maisons n'avait pas sa place dans des projets tels que les bureaux, les commerces ou le contract. Au cours des dernières années, cette tendance a connu un revirement spectaculaire. Revendiquer notre savoir pour apporter cette chaleur et ce bien-être dans n'importe quel type d'espace », a expliqué le concepteur.

L'avenir du design d'intérieur partout où il passe ? L'importance de la formation.


Sans doute le secteur du design d'intérieur est-il en constante évolution. Les tendances changent. Les besoins se modifient et les environnements évoluent. Les futurs décorateurs et architectes ont un rôle important à jouer et leur formation est fondamentale. Maria Antón, directrice de la formation universitaire en design d'intérieur de l'ESNE, école universitaire de design, innovation et technologie, considère la formation dans ces matières comme essentiellement « pratique » et « expérimentale »« en laissant de côté les vieux canons éducatifs, aussi théoriques qu'éloignés de la réalité. ».

En ce sens, l'architecte a expliqué le profil des étudiants en design intérieur de leur école. « Ils ont un profil très technologique, une nouvelle façon de communiquer, d'apprendre en autodidactes. Les écoles sont des centres de réunion, de discussion, d'expériences concrètes et de retrouvailles. Les cours théoriques où un enseignant faisait un monologue devant les étudiants sont terminés, maintenant ils occupent quelques minutes dans l'emploi du temps hebdomadaire. La chose importante est l'apprentissage pratique, l'expérience à l'étranger, la rencontre des cultures et de la conception globale. Les formes d'apprentissage sont en train d'évoluer de la même manière que les façons de travailler, avec des réseaux de collaboration, une formation active et beaucoup de pratique réelle, » a-t-elle pointé. En ce sens, l'école ESNE collabore à des projets partagés avec d'autres universités de Dubaï ou de Hong-Kong.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Home Actualite Les nouvelles tendances de la décoration d'intérieur : la ...