Quel serait le bureau idéal?

Février 2015 | Actualite

Avec le temps, les façons de travailler changent

voir la vidéo

Créativité, efficacité, productivité... ce sont les mots avec lesquels nous rêvons. Nous voulons combiner de la meilleure façon possible notre vie professionnelle et personnelle, en même temps, tout en consacrant suffisamment de temps à chacun. Si possible, consacrer plus de temps à la famille qu'à la vie professionnelle. Mais pour cela, nous avons besoin d'être plus efficaces, plus productifs, plus créatifs y plus travailleurs.

Avec le temps, les façons de travailler changent. Il y a 50 ans, le télétravail semblait impossible. Aujourd'hui, c'est une réalité que plus d'une centaine de milliers de travailleurs indépendants utilisent. Travailler depuis son domicile, d'un coworking, du bureau ou même depuis l'aéroport ; le lieu de travail n'a pas d'importance, ce qui est important est de se sentir bien dans ce lieu. À fin de réfléchir sur les nouveaux modèles de bureaux, à la meilleure façon de travailler et de concilier le travail et la vie personnelle ; Actiu a organisé une table ronde au Salon Nude à l'exposition de l'Habitat de Valencia. Pour cela, nous avons invité cinq chefs d'entreprises, en relation avec l'architecture et le journalisme. Sous différentes facettes, mais tous avec le discours commun sur l'importance du confort et de la personnalisation de chaque espace, les invités se sont penchés sur les caractéristiques d'un bon espace de travail.

« Polyvalence et rigueur, sont les clefs pour qu'un espace de travail fonctionne », Luis Calabuig.

Luis Calabuig (@LuisOdosdesign), directeur créatif d'Odosdesign, partage son lieu de travail avec ses associés. Pour lui, les paroles clefs sont : polyvalence et rigueur. « Plus qu'un espace physique fermé et ainsi que les activités des entreprises doivent être polyvalent et pro-active ; je pense que les postes de travail sont identiques. Nous avons besoin de flexibilité et de confort. Tout en étant rigoureux pour atteindre les objectifs fixés. Il faut savoir travailler et savoir s'arrêter » ; explique Luis au cours de la conférence.

« La cuisine est fondamentale dans tous les espaces collaboratifs. C'est un lieu propice à l'émergence des idées et des synergies », Manuel Zea

Manuel Zea est un architecte et le président de Coworking Spain, la première plateforme online qui rassemble des offres sur les espaces de coworking en Espagne. Il vise essentiellement le monde du Coworking. Manuel est convaincu sur les espaces collaboratifs, des synergies qui se créent en collaborant avec d'autres entreprises. « Pour moi, un bon espace de travail et un espace qui rassemble trois zones clés : un espace de travail dans lequel nous pouvons déplacer les meubles et les adapter aux besoins ; une salle de réunion pour s'évader à réfléchir. Et une ample cuisine, c'est un lieu propice aux idées et à une collaboration entre collègues », explique Manuel.

« Un espace ample, lumineux, modifiable, des hauts plafonds et accueillant. C'est mon espace idéal pour travailler », Macarena Gea.

Macarena Gea (@macarenagea), architecte, architecte d'intérieurs et wedding planner, est actuellement une des blogueuses en vogue, les sites web les plus visités. Elle est maman depuis peu et comprend au mieux de concilier la vie professionnelle et la vie privée. « Pour moi, un bon espace de travail est polyvalent qui s'adapte sur mesure à votre vie et aux besoins changent. À mon point de vue, le plus important est de savoir où vous aimeriez travailler, qu'elle sera votre activité et bien étudier votre façon de travailler. À partir de là, vous pouvez décider ». Macarena a travaillé dans différents espaces : dans des bureaux, dans un espace partagé, dans son propre bureau d'études et enfin dans sa maison. Aujourd'hui, elle est en plein changement. Elle a besoin de travailler ailleurs que dans son domicile et un lieu pour s'épanouir professionnelle. « Si je pouvais choisir mon espace de travail, il serait ample, lumineux, avec des espaces pour un travail individuel tout en étant collectif, avec des plafonds hauts, une lumière naturelle et très accueillant. Mais aussi un espace que je peux transformer en fonction de mes besoins comme pour faire une session de photos, des ateliers ou un espace fait pour collaborer chaque jour », explique l'architecte.

« Un espace qui soit comme chez moi, confortable, rempli de synergies, des amis et des collaborateurs », Borja García.

Borja García (@borjagarcia_st), architecte, architecte industriel et professeur au CEU, nous montre en image les changements qui ont eu lieu dans les espaces de travail, durant ses dernières années. « Dans les années 40, les espaces étaient rigides et strictement hiérarchisés. Aujourd'hui, c'est tout le contraire. Le propre espace de travail n'est pas défini. Nous pouvons travailler où nous souhaitons ».

Borja a décidé, il y a quelques années de créer un bureau d'étude et de le partager avec d'autres professionnels comme lui. Il se nomme « Le Nuage », il se situe dans le quartier de Ruzafa. « Nous sommes tous à l'aise, cet espace est devenue notre maison. Il est souple, mobile, nous organisons des ateliers mais aussi des fêtes et des repas. Je suis d'accord avec Manuel sur l'importance d'installer un coin cuisine. Dans cet espace, nous discutons, il se créait une synergie et des collaborations. Ce bilan pour moi est positif. Je ne peux plus imaginer un espace privé, mais un espace ouvert et plus grand », explique Borja.

« Ma maison. Avec un bureau coloré, un bon tableau pour noter mes tâches journalières et un bon fauteuil pour la lecture pour m'aider à m'évader », David Blay

« Ne je crois pas aux horaires ni aux réunions » confirme David Blay (@davidblaytapia), journaliste et auteur du livre « Pourquoi ne nous laissons pas travailler depuis chez nous ? ». « Je pense que les horaires doivent être plus souples et s'adapter à la productivité de chacun. Comment peut-on favoriser la productivité de ses employés à une société ? En laissant aux employés de choisir le temps où ils se sentent plus productifs le long de la journée. Une souplesse d'horaires pas moins rigoureuse pour atteindre les objectifs. Dans une journée de travail, il y a plusieurs heures où nous sommes moins productifs. Il est temps de changer ce modèle de travail » a expliqué David.

David explique clairement son avis sur travailler à la maison. Il est d'accord sur le fait que tous les emplois sont impossibles mais pour certains ils le sont. Il suffit que les sociétés intègrent cette méthode fondamentale de télétravail.

« En ce qui me concerne, un espace de travail que ce soit chez soi ou à un bureau, on doit tenir compte de trois points fondamentaux. Le premier est la couleur. Travailler dans un bureau qui a une seule couleur, c'est difficile, c'est comme si on regarde toujours la même personne. Le deuxième point est d'avoir un tableau, pour noter nos tâches journalières et cocher au fur à mesure ce qui est fait. Dès que tout est terminé, vous pouvez partir tranquillement prendre un apéritif, jouer avec vos enfants ou tout simplement vous reposer. Et un fauteuil pour le dernier point, un espace pour changer d'ambiance, lire, se concentrer, changer de position », explique David.

« Les objectifs et les pressions ne nous permettent pas de profiter de quelque instant de repos au travail », Luis Calabuig

Les divergences ont commencé au début de la table ronde. La première divergence a été de la part de Luis Calabuig en réponse à David Blay : « Moi aussi je suis pour la polyvalence et la liberté. Mais chaque jour, il y a des deadlines, des objectifs, des pressions… et vous ne pouvez pas profiter d'un peu de lecture tous les jours sur votre fauteuil. Mais je suis certain que nous pouvons trouver « notre espace « pour donner le meilleur de nous-même. Pour moi le travail en équipe est très important, travailler depuis chez soi ce n'est pas possible ainsi que de trouver une synergie auprès de nos collègues. « une réunion par Skype n'a rien avoir avec une réunion présentielle. Un regard transmet beaucoup plus et offre une capacité de créativité », explique Luis.

Pour cela, les espaces collaboratifs sont parfaits pour trouver un juste milieu. Manuel, nous a expliqué un cas réel dans un espace de coworking. « La première chose qui nous est venue en tête en entrant dans cet espace, a été de vouloir travailler dans cette ambiance avec nos amis. L'envie de travailler était toujours là mais plutôt travailler bien dans une bonne ambiance ». Dans la création des nouveaux espaces de travail, nous voulons créer plutôt des ambiances de travail adapter à chacun et favoriser au maximum la productivité. Il est essentiel que chacun trouve sa place dans un coworking. Dans le cas contraire, il est souhaitable de changer de coworking ou de travailler depuis chez soi..

« le mobilier doit vous offrir un service et non une contrainte, mais de la souplesse et vous permette de personnaliser chaque espace. Chacun créé son chez soi pour mieux se sentir », Borja García.

« Le mobilier a un rôle important car il fait partie de l'aménagement de votre espace de travail. Il y a une série de points auxquels il faut tenir compte. Le premier : le confort, qui est offert par l' architecture et le mobilier. Un confort physique et un environnement qui vous permet d'être à votre aise. Un autre point concerne l'organisation, l'ordre est fondamental dans tout espace et surtout s'il est partagé. Il nous faut un mobilier pratique pour pouvoir modifier leur disposition et dans lequel nous pouvons ranger nos affaires », explique Borja.

Si vous deviez créer un bureau pour 500 personnes, comment serait-il?

David Blay: « Avec 500 employés, j'ai un grand bâtiment avec une piste de running ».

Borja García: « Un espace personnalisé et confortable pour tout le monde soit heureux ».

Macarena Gea: « Un lieu où les employés fassent preuve de créativité et fassent partie de l'espace. Dans lequel, ils peuvent eux-mêmes décorer et personnaliser leurs postes ».

Manuel Zea: « Des espaces avec un environnement et un caractère spécial. Et où les employés puissent changer de lieu : depuis leur table, un fauteuil... pour se trouver plus confortable ».

Luis Calabuig: « Il n'y a pas d'espace idéal pour travailler. Chaque chose fonctionne au moment propice pour chaque personne. Le plus important est de se sentir bien ».

Pour conclure, le bureau idéal n'existe pas. Pour créer un espace approprié, il faut avant tout réfléchir sur les personnes qui vont l'utiliser. Les exigences à tenir en compte sont infinies, mais les plus pertinentes, comme l'ont dit les intervenants sont : d'obtenir la capacité de personnalisation des espaces pour répondre aux besoins de l'utilisateur, en recherchant une intégration et profiter de son travail, tout en intégrant des activités de loisirs pour favoriser la santé, la créativité et la communication.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Home Actualite Quel serait le bureau idéal?