Partager, inspirer, réussir. Women in Office Design (WOD) prend de l’ampleur en Espagne

Partager, inspirer, réussir. Women in Office Design (WOD) prend de l’ampleur en Espagne

Décembre 2019 | Actualite

Le mouvement Women in Office Design (WOD) est né d’une constatation : les femmes professionnelles issues du secteur du design, de l’industrie, du design d’intérieur et de l’architecture liée aux espaces de travail ont moins de possibilités pour socialiser et renforcer leurs relations avec d’autres professionnels, car pour différentes raisons, elles sont moins exposées aux événements sociaux. Or, le fait de ne pas pouvoir développer suffisamment la mise en réseau et la mise en valeur de leurs projets personnels peut représenter un obstacle pour leur carrière professionnelle.

En conséquence, il était indispensable que les femmes puissent se connecter à d’autres femmes, générer de nouveaux contacts et se soutenir mutuellement dans un monde où les deux composantes de l’humanité doivent être encouragées et considérées avec respect à parts égales, et non pas l’une au détriment de l’autre.

Aiguillonnée par cette conviction, l’architecte d’intérieur Harsha Kotak installée à Londres a créé un réseau à travers la plateforme professionnelle LinkedIn. Ce réseau né en Angleterre s’est étendu dans toute l’Europe, en Asie et en Amérique. Il possède plus d’un millier de membres, dont l’objectif est de donner de la visibilité au talent féminin, et gagne du terrain en Espagne grâce à Gracia Cardona, directrice de Diario Design et Soledat Berbegal, conseillère et directrice de réputation de marque chez Actiu.

Partager, inspirer et réussir constituent les trois axes autour desquels s’articule ce mouvement. Son but est de connecter des personnes du monde entier afin d’échanger perspectives et connaissances, partager des expériences et permettre de créer et d’entretenir des relations stimulantes et fructueuses. Cet objectif peut être atteint à travers l’univers numérique, mais également par le biais de rencontres régulières qui favorisent les contacts personnels.

Intersections - WOD

Voir vidéo

Women in Office Design est arrivé en Espagne en début d’année et connaît déjà le succès. Les trois rencontres qui ont été organisées depuis marquent le lancement d’un mouvement inexorable qui a franchi les limites du secteur de la conception de bureaux pour s’étendre au design d’intérieur, à l’architecture et progressivement à l’industrie.

Les trois événements qui se sont déroulés en Espagne cette année ont implanté des graines qui ne demandent qu’à s’épanouir dans le secteur, à travers ses acteurs. Le Disseny Hub de Barcelone, la Feria Hábitat València, et plus récemment l’espace Simon présent dans « Intersections » à Barcelone ont été les témoins de ces rencontres.

« D’autre part, nous avons remarqué que dans le monde du design, c’est souvent l’homme qui s’expose le plus. Cela s’explique probablement par notre façon d’être et par notre culture. Cependant, des centaines de femmes travaillent dans la conception des espaces de travail et elles occupent un rôle prépondérant dans la prise de décision » Soledat Berbegal, directrice de réputation de marque chez Actiu.

« Nous avons la certitude que WOD amènera une révolution destinée à améliorer ce secteur, l’industrie et le design en général. » Gracia Cardona, directrice de WOD Spain.

« Je souhaite qu’il y ait davantage de femmes professionnelles qui fassent entendre leur voix et qui soient plus visibles, et pas seulement en Angleterre, mais aussi dans le monde entier ». Harsha Kotak, fondatrice de WOD.

« Il est très important que les femmes puissent se soutenir mutuellement et considérer les hommes comme des alliés. Nous devons faire preuve de persévérance et toujours nous orienter vers la réussite, c’est le seul moyen de franchir les obstacles. La recette du succès contient deux ingrédients : engranger les connaissances et développer ses capacités personnelles ainsi que des capacités de communication et de responsabilité. Il ne suffit pas d’être bon ou bonne, il est également nécessaire de savoir convaincre que nous le sommes. La passion et l’enthousiasme sont les seules choses qui ne se perdent pas ». Amparo Bertomeu, directrice générale d’ANIEME et présidente de l’Association espagnole des cadres dirigeants (AED).

« Nous devons devenir des références et des mentors pour les générations futures. Nous devons savoir reconnaître les différences qui nous caractérisent, nous aider et nous soutenir afin de travailler en collaboration. Nous devons cesser de nous remettre en question ». Sophie von Schönburg-Glauchau, directrice de CuldeSacExperience.

« Une femme dirigeante peut contribuer énormément à la bonne marche de l’entreprise, sans pour autant renoncer à sa personnalité, et en pouvant exercer naturellement un leadership si elle souhaite émuler un homme ». Andre Cañada, directrice commerciale de Viccarbe.

« Après un accouchement, les femmes retournent travailler et ont besoin de mettre les bouchées doubles afin de ne pas se retrouver hors-jeu. Dans mon cas, j’ai réussi à me faire une place en me spécialisant dans des projets dédiés à l'équipement et au secteur hospitalier ». Anna Boscà, directrice du département d’architecture de Ramón Esteve.

« Les étudiants de la filière mode de l’ESNE parlent déjà de collections non genrées, et réclament désormais des toilettes neutres. Ils ne se positionnent plus dans la même perspective que nous. Ils ne voient pas une dualité entre sexes, ils voient des personnes. Ils se considèrent déjà comme égaux. Cette exclusion par le genre ne les intéresse plus, car ils ont dépassé cet état. Et ce changement se reflétera dans le monde de l’entreprise au cours des années à venir ». María Antón, professeure à l’ESNE.

« C’est un moment de l’histoire passionnant. Nous avons en main toutes les possibilités de progression et de croissance. Nous ne devons pas nous restreindre pour des questions d’âge, de capacités de leadership ou d’expérience ni pour des questions de structures historiques qui génèrent parfois des plafonds de verre. Il est temps d’agir au sein de l’environnement proche et de nous soutenir mutuellement ». Marisa Santamaría, directrice de RED AEDE.

« Dans un monde global et hyperconnecté comme le nôtre, le design constitue un élément clé destiné à créer de nouveaux processus de travail dans les entreprises. Les femmes sont un facteur de transformation à travers l’empathie, la médiation et les nouvelles méthodes de développement interne et externe ». Cristina Mateo, enseignante à l’IE School of Design and Architecture.

« Faisant partie de la génération des Millennials, je suis en constante évolution. Je ne me suis jamais retrouvée face à des obstacles infranchissables, mais je suis une personne constructive et intégratrice et je pense que cette attitude est fondamentale. Nous avons besoin de références du passé et du présent ». Andrea Navarro, associée de GCA Architectes.

« Concernant les défis du futur et les opportunités à saisir, nous aborderons les difficultés comme nous l’avons fait jusqu’à présent : dans ce monde d’hommes, nous les avons surmontées dans la bonne humeur et avec professionnalisme, et en démontrant la qualité de notre travail. Une formule imbattable ». Patricia Von Arend, designer d’intérieur social de Denis&Von Arend.

« Nous avons du pain sur la planche, mais j’aime à penser que notre travail avec WOD contribuera à rendre ce secteur plus collaboratif. Notre secteur doit être plus égalitaire en matière de leadership, c’est ce que nous recherchons, afin que les femmes aient la possibilité de diriger des équipes et que le talent féminin devienne visible. L’avenir doit aussi être féminin’.» Soledat Berbegal, directrice de réputation de marque chez Actiu.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Contacter

Veuillez sélectionner une catégorie pour votre demande.

Choisissez votre cas
Home Actualite Partager, inspirer, réussir. Women in Office Design (WOD) ...