Des espaces de travail en mouvement

Janvier 2020 | Actualite

L’adoption de saines habitudes dans notre quotidien sur le plan physique aussi bien que mental n’est plus considérée comme un luxe, elle est devenue une nécessité. La sédentarisation qui caractérise le travail à l’heure actuelle a provoqué une prise de conscience chez les entreprises : le bien-être de leurs employés pèse lourd dans la balance du succès professionnel. D’autre part, elle a généré un parti pris en faveur d’une culture d'entreprise qui encourage les comportements bénéfiques pour la santé.

Les nouvelles technologies promeuvent un style de travail sédentaire, ce qui aboutit directement à des problèmes de santé à court terme comme sur le long terme. Si nous ajoutons les heures passées assis au travail à celles passées dans la voiture, le métro, l’autobus, sur le canapé à la maison et pendant la pause-repas, nous dépassons largement le temps « d’inactivité physique » recommandé. En effet, comme le souligne l’Organisation mondiale de la Santé, près de 60 % de la population mondiale n’effectue pas l’activité physique nécessaire au maintien d’une bonne santé.

Des études publiées par le British Medical Journal démontrent que la sédentarité multiplie par deux les risques de maladies cardiovasculaires, augmente la possibilité de souffrir notamment de problèmes de dos, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose... D’autre part, un mode de vie sédentaire affecte directement notre santé émotionnelle, et accroît de manière considérable les risques de stress, d’anxiété et de dépression.

Il a fallu attendre le milieu du XXe siècle pour disposer d’informations objectives sur les effets néfastes que provoque le manque d’activité physique sur notre santé. Dans les années 50, celui que l'on considère comme le père de l’épidémiologie de l’activité physique et de la santé, Jeremiah Morris, a démontré que la sédentarité accroissait les risques de mortalité. Depuis, les nombreuses études réalisées citent les conséquences négatives de la sédentarité sur la santé et le bien-être des personnes.

Jusqu’à présent, si la solution largement adoptée était de compenser le temps de passivité musculaire en allant à la salle de sport, les experts soulignent désormais la nécessité d’ intégrer le mouvement dans les routines de travail des entreprises. En effet, l’exercice physique ne se contente pas de libérer des endorphines : il favorise la création de nouveaux neurones (neurogenèse), améliore les performances cérébrales et accroît les taux de BDNF, une protéine jouant un rôle clé dans les processus d’apprentissage et de mémoire.

Dans l’objectif de transformer cette méthode de travail, la certification WELL encourage le mouvement, en le définissant comme un modèle de vie active qui englobe l’activité physique et le changement constant au sein des espaces. Dans cette optique, les entreprises sont en train d'adopter un certain nombre de mesures telles que la création de distributions permettant de se lever et de marcher ; l’utilisation d’un mobilier flexible pour travailler debout ou assis ; l’utilisation des escaliers plutôt que l’ascenseur ; le stationnement des véhicules des employés plus éloigné afin que ceux-ci fassent une partie du trajet à pied ; l’installation de parkings à vélos et de vestiaires qui permettent à ceux qui vivent près du lieu de travail de s’y rendre à vélo ; des propositions de routines de mobilité articulaire, ou la mise en œuvre de mesures de promotion du sport.

Avec la santé mentale, le bien-être physique constitue le grand défi imposé aux nouveaux espaces de travail, et Le label WELL se charge de l’analyser également. Une gamme chromatique harmonieuse de nuances et de textures, la lumière naturelle et une vue sur l’extérieur, des espaces dédiés à la relaxation et à la contemplation, un design biophilique, de la musique ou des œuvres d’art font partie des éléments qui améliorent l’état d’esprit des travailleurs, tout en les inspirant et en les invitant à être plus créatifs. D’autre part, l’interaction sociale créée par les postes de travail non attribués permet de favoriser le bien-être émotionnel et génère des liens entre employés qui n’auraient pas pu se connaître autrement.

Mais une conception appropriée ne suffit pas. Il est indispensable que les entreprises adoptent une politique d’utilisation des espaces de travail à l'aide de messages en lien avec l’alimentation saine, les bienfaits de l’activité physique et la prévention sur les addictions, et des livres sur la santé mentale, la gestion, la nutrition, l’exercice ou la maternité ; ainsi que des programmes spécifiques de formation ayant pour objectif d’améliorer le bien-être cognitif et émotionnel de leurs travailleurs.

Plus d'informations ?

Recevez par mail toute l'actualité, sur les évènements, les nouveautés, les offres, les concours, les récompenses, les designers,...

Pendant ce temps en Actiu.com...

Contacter

Veuillez sélectionner une catégorie pour votre demande.

Choisissez votre cas
Home Actualite Des espaces de travail en mouvement